Je suis jeune et compétent !

🔴 “Les jeunes ne sont pas sérieux“, “pas assez d’expérience”… Sont des excuses trop souvent entendues par les candidats jeunes. En ce 1er mai, rappelons que la jeunesse continue plus que jamais à être un critère de discrimination sur le marché du travail bruxellois. 

Une inégalité d’accès à l’emploi se fait d’ailleurs encore plus ressentir dans les quartiers les plus précarisés. Afin de fuir le chômage coûte que coûte, certains jeunes finissent par accepter des emplois qui ne correspondent ni à leur formation, ni à leurs aspirations.

Bien qu’à travers sa « garantie jeune » Actiris a permis de mettre en place différents mécanismes d’insertion à travers des stages, des formations ou des emplois, nous souhaiterions que les mesures dans ce sens soient renforcées. De la même manière que la parité linguistique et sexuelle est fortement encouragée dans les services publics, il serait possible d’envisager une forme de « quota jeune » tant dans les entreprises privées que dans le secteur public. 

Comme l’avait si bien dit notre camarade Gregor Chapelle: ” le chômage n’est pas une culpabilité individuelle, mais une responsabilité collective.”