Décolonisation de l’espace public !


Il est temps de décoloniser l’espace public et de rendre hommage aux personnalités qui ont combattu le système colonial, pour enfin décoloniser les esprits. 

A partir de 1885, la Belgique, et plus particulièrement le roi Léopold II, a organisé au Congo (RDC) un système répressif, brutal et sauvage dans le but d’asservir les populations et de soustraire les richesses. Certaines personnalités se sont soulevées contre cette entreprise inhumaine. C’est le cas de Paul Panda. 

Paul Panda dénonçait les méthodes coloniales et réclamait la généralisation de l’enseignement laïc ainsi que l’accès des Congolais aux universités de la Métropole. Il plaidait également pour la participation de ses compatriotes au sein des instances décisionnelles ainsi que pour l’africanisation des cadres.

Né dans le Bas-Congo, Paul Panda arrive en Belgique à 12 ans, accompagnant un lieutenant. Après des études à l’athénée d’Ixelles et à l’école d’Horticulture et d’Agriculture de Vilvorde ainsi que diverses expériences professionnelles, il s’engage en 1914 dans Corps de Volontaires Congolais de l’armée belge. Après la guerre, il fonde l’Union Congolaise, une association d’aide et de promotion, et intervient dans plusieurs congrès panafricanistes. Il meurt en 1930 à 41 ans dans son village natal. 

La FBJS rend hommage à ceux et celles qui ont combattu le système colonial Belge. Par leurs actions, ils ont rendu le monde meilleur et la Belgique plus digne. La Belgique doit les remercier pour cela et honorer leurs noms.